Le Tantra n’est pas (que) du porno !

 Apprentissage des arts de l’Amour et sexualité sacrée

# Éducation sexuelle moderne

Et si emprunter le chemin du tantra pouvait guérir notre dépendance au porno ?

Et si aller puiser dans nos capacités naturelles d’éprouver de l’extase changeait tout ?

J’étais vraiment nerveux quand j’ai réalisé pour la première fois que je voulais enseigner le Tantra.

Que penseraient les gens ? Seraient-ils offensés ? Parler de sexe, c’est un tel tabou. Comment cela allait-il fonctionner ?
Mais quand un ami m’a dit “Réalises tu ce que tu offres au gens ? le Tantra est tout l’opposé du porno.

Quand j’ai réalisé cela, je n’ai plus jamais changé d’avis.

Le porno, c’est drôle. Malgré certaines opinions, je ne crois pas que ce soit intrinsèquement mauvais. Beaucoup de gens aiment vraiment regarder du porno, y compris de nombreux couples qui l’utilisent ensemble pour vivre une nouvelle expérience. Pourtant, il semble indéniable qu’il y a des côtés obscurs dans le porno.

Outre la violence évidente et tout ce qui concerne les enfants, il y a des problèmes beaucoup plus insidieux dans ce qui est devenu notre référence en matière d’éducation sexuelle :

1. L’image est tout

Le porno se concentre sur le fait d’être stimulé par le corps. Et on nous dit donc inconsciemment que la sexualité dépend de ce à quoi votre corps ressemble. Vous devez être jeune, en forme et avoir de beaux seins et un gros pénis, sinon vous ne pouvez pas être un bon amant. Et, paradoxalement, cela pose un énorme problème de confiance en soi chez tout le monde, en particulier chez ceux qui ne se voient pas comme jeunes, en forme et joyeux. Et pour ceux qui le font, ils ne se voient toujours pas comme assez bon ou assez long. En fin de compte, personne ne se sent heureux avec lui-même.

2 – Il s’agit de faire plaisir à l’autre

Le porno se concentre sur le plaisir de l’autre. Il est évident qu’au fond de nous-même, une partie de nous-même sait que vouloir faire plaisir à notre partenaire est une chose merveilleuse. Mais ce n’est pas généralement ce qui se passe dans le porno. Cela semble être la seule chose importante. Amener l’autre personne à l’orgasme est le seul objectif.

Et quel est le problème avec cela, vous demandez-vous ?

Eh bien, c’est le message que notre inconscient reçoit, c’est le seul objectif de faire l’amour. Que si vous ne pouvez pas amener votre partenaire à l’orgasme, il ne sert à rien de faire l’amour. Nous nous retrouvons avec des problèmes tels que l’anxiété de performance tant du donneur que du receveur.

2- bis : Il s’agit de se faire plaisir en utilisant l’autre

Le porno peut aussi inviter à utiliser l’autre comme une source de plaisir. En réduisant la personne à un objet de désirs, de fantasmes et de plaisirs, comme un moyen d’accéder à son propre plaisir et jouissance. Le porno enlève de la substance noble à l’autre, qui n’est plus alors valorisé que pour sa capacité à être dominé, soumis, faire un tas de trucs cochons, en portant des vêtements sexy.

3- La connexion et l’intimité ne sont pas importantes

Le porno n’a rien à voir avec la connexion entre les êtres. C’est simplement une performance physique que deux personnes font ensemble et rapidement ou frénétiquement même. Il n’y a pas de lien ou d’intimité. Et ce n’est pas toujours mauvais. Parfois, ça peut être amusant, mais encore une fois, cela envoie des programmes à notre subconscient que le sexe n’est que ça, que la connexion ne compte pas.

4- C’est tout ce dont nous sommes capables

Le pire, c’est que le porno nous fait croire que c’est tout ce qui existe. Nous pensons que nous savons ce qu’est le sexe en regardant du porno, et normalise ses pratiques. C’est attristant de voir qu’en tant qu’humains, nous utilisons environ 5% de nos capacités sexuelles.

C’est comme avoir un piano où on pense qu’il n’y a que 10 touches. Nous jouons donc très bien  «Vive le vent». Mais la vérité est qu’il y a 88 touches et que nous pouvons jouer une musique phénoménale et époustouflante. Mais nous ne le savions pas. Le porno approfondit la conviction que «Vive le vent» est tout ce qui existe. Donc, nous le jouons de plus en plus pour que l’entendre nous intéresse toujours. Mais nous ratons le coche, et nos âmes sont tristes car elles savent que nous sommes capable de jouer du Mozart.

  • https://www.linkedin.com/in/karl-di-foggia-3b283070/
  • https://www.facebook.com/kdifoggia/

Alors, comment le tantra change-t-il tout cela?

Il nous montre les 78 autres touches du piano, puis nous apprenons à jouer.

1) Nous sommes tellement plus que nos corps physiques.

La partie la plus sexy de nous n’est pas notre physique. Une personne véritablement sensuelle a une présence sur elle absolument captivante et captivante. Ils peuvent vous regarder et vous toucher doucement d’une manière qui vous laissera envoûté. Ils vous amèneront dans leur quiétude intérieure où vous vous respirerez et vous toucherez, vous envoyant des frissons et des orgasmes dans tout votre corps. Ce à quoi ressemble leur corps est tout à fait hors de propos. C’est de l’ordre de comment ce corps est habité. Développer son intelligence relationnelle, sensorielle, sensuelle et sexuelle est un des bénéfices cheminer en tantra.


2) Le plaisir est plus grand quand c’est réciproque

Nous sommes des êtres énergétiques aussi bien que physiques. Lorsque nous touchons notre partenaire, si nous sommes vraiment présents, que nous prenons le temps de ralentir pour mieux ressentir,  et apprécions la sensation de la peau de notre partenaire (plaisir direct de toucher), il le ressentira. Votre contact sera différent, en quelque sorte magnétique, plutôt que si vous le faites simplement pour leur faire plaisir. Lorsque vous êtes vraiment dans le moment présent, une électricité sort de vos doigts (ou d’autres parties sexy) et imprègne tout le corps de votre partenaire. Au fur et à mesure que le corps de votre partenaire réagit, le plaisir vous revient (plaisir indirect), et les rôles du donneur et du receveur commencent à s’estomper. Il y a tout simplement du plaisir à partager, peu importe qui fait quoi.

3) La connexion est tout

Nous sommes conçus pour nous connecter les uns aux autres à un niveau très profond. Les êtres humains ne vont pas bien sans ressentir une connexion profonde. Nous appelons cela “besoin” et “être désespéré” quand quelqu’un se sent déconnecté. Mais c’est parce que, au fond, nous savons que nous sommes capables d’une connexion phénoménale. Et lorsque nous sentons cette connexion incroyable, les choses dans notre vie ne font que s’améliorer. Nous ne nous sentons moins anxieux. Nous remarquons les petites joies de la vie quotidienne. Nous nous apprécions mutuellement. Nous ressentons un niveau de satisfaction et de bonheur que nous ne ressentons pas lorsque nous sommes tout seul.

Dans le tantra, cette connexion est primordiale. C’est la base de tout le jeu sexuel. C’est comme si vous deviez d’abord vous «brancher» les uns aux autres avant que l’énergie puisse circuler. En cela le consentement est un apprentissage majeur, pour qu’il y ait une réelle intention de laisser tomber nos gardes et de s’autoriser les uns les autres à se connecter et à ressentir réellement.

4) Le sexe est une expérience multidimensionnelle.

Lorsque nous introduisons réellement tout ce que nous sommes vraiment dans nos expériences intimes, nous passons du simple sexe physique à une expérience impliquant notre esprit, notre ressenti, nos émotions, nos sentiments, notre intuition, notre passion et notre présence, en plus d’un tas de dimensions que vous pouvez pas même expliquer – elles viennent juste. Et le plus étonnant, à part la présence ou conscience, il n’y aucune astuce. Il ne faut pas un tas de méthodes ou des capacités sexuelles fantaisies. C’est en fait incroyablement naturel et programmé en nous; nous n’y avons simplement pas accédé !

Alors le tantra va-t-il débarrasser le monde du porno ?

Je ne pense pas. Nous aimons le sexe. Notre désir sexuel nous fait nous sentir vivants. Et à vrai dire, regarder les gens avoir des relations sexuelles peut être très émouvant. Le tantra honore également notre partie instinctive, animale, sauvage et bestiale, comme une énergie brute qui demande à  être raffiner, pour nous amener jusqu’à l’extase. Tout comme le pétrole peut devenir essence. Le tantra n’est pas l’opposé du porno. Il l’embrasse et le dépasse.

Donc, la pornographie ne va pas disparaître, mais pour beaucoup, la dépendance peut s’évaporer. Car une fois que vous commencez à connaître le côté opposé du porno, votre véritable potentiel, votre véritable intimité et les expériences sexuelles que nous sommes censés avoir, le porno ne peut plus vous posséder. Ce n’est pas comparable aux expériences que vous avez vécues. Je veux dire, une fois que vous avez conduit une Ferrari, conduire une voiture à pédales pour enfants n’est plus comparable. Le tantra vous apprend à réveiller le tigre qui sommeille en vous, pour le chevaucher, afin qu’il vous amène vers votre plus haut potentiel : l’union, l’extase, l’Amour.

Une vraie sexualité pleine et entière est un véritable cadeau à s’offrir et à partager avec son/sa partenaire. C’est un lieu de découvertes, d’expérimentations, une porte vers la guérison, le ressourcement et la santé, une voie royale vers la conscience.

Le tantra guérit nos relations réelles avec les gens réels. Apprendre à être vraiment intime et authentique avec soi et les autres nous permet d’avoir des relations incroyablement satisfaisantes. Nous ressentons des liens plus profonds et nos expériences intimes nous guérissent et nous font nous sentir merveilleusement bien ! C’est ce que témoignent la plupart des personnes qui participent à nos ateliers et stages que nous proposons dans un cadre sécurisant et respectueux.

Au plaisir de vous accueillir et de vous accompagner sur ce chemin sacré !

Restez informés des prochaines activités

Recevez directement dans votre boite email les bonnes nouvelles et annonces des prochains stages que je propose.

Merci, vous inscription est bien prise en compte